Analyses et commentaires

  • Résiliation anticipée d’un prêt hypothécaire: good, bad or ugly ? Par Cyrill Freling & Jean-Guillaume Pieyre, RMG, note Octobre 2017.

Montant, taux d’intérêt et durée sont les principaux éléments pris en considération par l’emprunteur lorsqu’il compare les conditions des prêts hypothécaires qui lui sont proposés. Une clause supplémentaire devrait cependant peser dans la balance: les conditions d’un éventuel remboursement avant l’échéance contractuellement prévue. Négliger cet élément peut en effet entrainer des pertes qui dépassent très largement les économies d’un taux d’intérêt plus favorable. Plusla maturité de l’emprunt est étendue, plus ce point revêt de l’importance. Lire la suite...

 

  • Prêts hypothécaires à Libor négatif, «BNS special» Par Cyrill Freling & Jean-Guillaume Pieyre, RMG, note d’Août 2017.

Avec un niveau de -0.6534%, le taux du Libor 6 mois implique que le préteur devrait rémunérer l’emprunteur qui lui fait la faveur d’accepter son argent. Cette situation contre-intuitive prévaut depuis la décision de la BNS de fixer son taux directeur à un niveau situé entre -0.25% et -1.25% pour stabiliser la valeur du franc suisse vis-à-vis de l’euro. Lire la suite...

 

  • Emprunts hypothécaire à long terme, quelle maturité privilégier? Par Cyrill Freling & Jean-Guillaume Pieyre, RMG, note Juillet 2017. 

Depuis début 2015 et l’intervention de la BNS, le taux d’emprunt interbancaire à court terme (Libor) s’est durablement établi aux alentours de -0.75% entrainant les taux à long terme (Swaps) vers des niveaux historiquement bas. Pour mémoire, un taux de swap représente le consensus de marché sur la moyenne des taux Libor qui prévaudront pour une durée déterminée. A titre d’illustration, un taux de swap 10 ans à 0.17% implique que le marché anticipe un Libor moyen de 0.17% au cours des 10 prochaines années. Lire la suite...

 

  • Hypothèques: Comment profiter des taux négatils? Par Jean-Guillaume Pieyre, RMG, article paru dans le journal Le Temps, Décembre 2015. 

Les investisseurs immobiliers ont intégré le fait que la BNS pratique des taux négatifs : le taux d’emprunt interbancaire à trois mois (le LIBOR) utilisé en référence au refinancement des banques se situe à -0.80%. Ils n’ont cependant pas forcément identifié la meilleure manière de tirer profit de cet environnement insolite et anticipé les risques inédits que ce contexte de taux leur fait prendre. Lire la suite...

 

  • Pourquoi les taux hypothécaires sont remontés? Par Servan Peca, analyse paru dans le journal Le Temps, Février 2015. 

Les taux négatifs de la BNS devraient avoir encore réduit le coût des Les taux négatifs de la BNS devraient avoir encore réduit le coût des crédits immobiliers. C’est l’inverse qui s’est produit, depuis le crédits immobiliers. C’est l’inverse qui s’est produit, depuis le 15 janvier dernier. En cause, une anomalie inédite sur le marché 15 janvier dernier. En cause, une anomalie inédite sur le marché interbancaire interbancaire. Lire la suite...